Le Club PhotoGraff'

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Le blog du photoclub d'Illkirch-Graffenstaden

Mois de juin : une première carte postale envoyée depuis... Maurice (Ile)

 

...Archipel des Mascareignes, Océan Indien...A l'arrière des hôtels sur plage de Belle-Mare (côte est) près de 250 hectares de terrain d'état, défrichés et irrigués sont loués à des coopératives maraîchères. Bringelles(aubergines), piments, pipengailles, courges, coriandre, oignons sont travaillés là dès le petit matin (6:30) et jusqu'à la tombée du jour (18:30) par une armée d'hommes et de femmes pour alimenter les marchés de l'île, dans cette région celui de Centre de Flacq.

Signée : François

 

 

Vue satellite de la zone où a été prise la photo

Filaos à l'horizon...début des vacances

« Du plus loin que je me souvienne, j’ai entendu la mer. Mêlé au vent dans les aiguilles des filaos, au vent qui ne cesse pas, même lorsqu’on s’éloigne des rivages et qu’on s’avance à travers les champs de canne, c’est ce bruit qui a bercé mon enfance. Je l’entends maintenant, au plus profond de moi, je l’emporte partout où je vais. Le bruit lent, inlassable, es vagues qui se brisent au loin sur la barrière de corail, et qui viennent mourir sur le sable de la Rivière noire. Pas un jour sans que j’aille à la mer, pas une nuit sans que je m’éveille, le dos mouillé de sueur, assis dans mon lit de camp, écartant la moustiquaire et cherchant à percevoir la marée, inquiet, plein d’un ésir que je ne comprends pas..»

premier paragraphe de Le chercheur d'or, roman .J.M.G. LE CLEZIO , nrf Gallimard éditeur.

 

 

Bonnes vacances à tous

Mars 2014 : A l'assaut du ciel

Ce n’est pas comme pour les municipales : la participation a été normale ce mois-ci puisque 44 personnes se sont manifestées pour choisir la photo du mois qu’ils préféraient. Et c’est « Rocher » une photo en N&B de Louis Doerr qui l’a emporté avec 1/4 des voix réuni sur cette seule image. Une image effectivement très fortement construite avec cet avant-plan de roche profondément fracturée imposant sa direction à l’ensemble de la composition et conduisant le regard jusqu’à l’arbre détaché sur fond de ciel. Les deux photos suivantes « Crossing lines » par Gérard Stoehr et " Sous l’égide de Sainte-Odile " par Gilbert Woerth ne déméritent pas avec respectivement 9 et 7 voix, ce sont aussi des images très puissamment composées ne comprenant que peu d’éléments visuels. D’ailleurs la suivante « Ponts couverts » de Cédric Geyer était également dans ce style ! Peu d’éléments, une structuration évidente, c’était la bonne recette ce mois-ci. Bravo à nos lauréats et merci à tous les participants dont les photos se trouvent désormais dans le « pêle-mêle » consacré à l’année 2014.

Le concours d’avril peut démarrer : nous attendons vos fichiers.

Quart d'heure photo du 12 mars : accordéon au carré !

La lecture effectuée par Guy Biencourt est la seule qui soit parvenue à la rédaction du blog par écrit, on peut la lire dans son intégralité en cliquant sur ce lien ICI. Voici le résumé des contributions orales de Bernard Bertrand, de Pierre Heckel (les deux autres "juges") et de l'assemblée :

La photo de spectacle est un art difficile et hasardeux du fait principalement des conditions de lumière et de placement, y compris dans le cas du Printemps des bretelles, Murielle Desplat étant  de plus novice en la matière sa photo a été examinée avec à la fois beaucoup d'attention et de bienveillance. On a noté le défaut de surexposition dû principalement à l'éclairage rouge pour lequel les capteurs numériques sont particulièrement sensibles, le recadrage au carré qui est bien composé mais qui donne à l'image un caractère statique qui en aura gêné beaucoup (voir ci-contre en vignette l'image telle qu'elle a été envoyée et projetée). Il aura également été noté positivement cette fois le caractère élégant du profil, détaché du micro, le regard et l'attitude concentrée du musicien,  la position des mains sur l'accordéon légèrement ouvert. Mais restait à connaître le pourquoi d'un recadrage carré, quel était donc le problème ? Pourquoi ne pas avoir élargi l'espace dans la direction du regard du musicien ? Murielle a donnée sa réponse  : la présence d'un deuxième musicien qu'il lui semblait superflue et sans doute gênante. Nous avons tous demandé à voir, bien sûr et quelle surprise car si la photo conservait les problèmes liés à l'éclairage et aux couleurs elle prenait soudain un dynamisme et un intérêt décuplés par la seconde présence ! Cliquez sur la vignette carrée et vous le verrez d'évidence... Un excellent quart d'heure.

Amélie Zadeh à Stimultania jusqu'au 30 mars

Jeune photographe autrichienne, Amelie Zadeh se fascine pour le médium photographique et le croisement des langages visuels et artistiques. Elle développe un univers plastique où l’image, objet de ses réflexions, s’impose dans sa pluralité et où concept et figuration se confrontent subtilement. Avec « Around you, around me », Amelie Zadeh nous entraîne au cœur de la structure narrative de l’image, de ses codes et de ses usages. La figure y est centrale. Le portrait caché, dévoilé, pictural. Tantôt reflet d’une personnalité, tantôt image d’une identité, le portrait aborde les notions de l’éphémère et de la temporalité dans lesquelles il devient l’empreinte d’une expression et le reflet d’une absence. L’exposition « Around you, around me » présente des visages figés, intenses, frontaux, et quasi tangibles, mais telle l’image atemporelle que nous renvoient les miroirs, ils s’effacent aussitôt pour devenir l’abstraction de visages, de traits et d’expressions...

DU 17.01.2014 AU 30.03.2014

DU MERCREDI AU DIMANCHE DE 14H À 18H30

En savoir plus

Page 9 sur 29

Vous êtes ici : Accueil