Le Club PhotoGraff'

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Le blog du photoclub d'Illkirch-Graffenstaden

 QHP du 11 mars : Reconquête, par Alain Goirand  

Voici donc la lecture faite par Roland Jacquet :

A la réception de la proposition d'Alain, c'est bien sûr d'abord le nombre d'images qui m'a surpris. Une grande photo rectangulaire centrale mais aussi quatre clichés carrés plus petits qui entourent la première. J'avoue avoir eu un moment de doute : était-ce là une facétie imposée par la technique ? Où devais-je diriger mon regard ?
J'ai eu besoin de retourner lire les quelques mots d'Alain qui accompagnaient l'envoi pour comprendre que sa volonté était bien, dans la continuité de notre soirée du 25 février, de nous soumettre une série. Quart d'heure photo, expo «  Serial Photograff  » : à l'évidence, Alain aime jouer avec les cadres formels, troubler les lignes. C'est une bonne entrée en matière !
Une série, donc ! Indubitablement, il y a, dans ces cinq images, de forts partis pris qui en font bien un ensemble : d'abord, une relative unité de lieu (le relief, la forêt), de temps (la saison, la luminosité), de couleurs (des gris plus ou moins sombres, du brun et du vert) mais aussi le choix répété d'une prise de vue en légère contre-plongée, d'un horizon haut placé laissant peu d'espace au ciel (ce dernier étant, en plus, généralement haché par les lignes verticales, nombreuses et presque noires, des troncs).

Lire la suite...
 QHP du 25 février : Manège en folie (IV), par Christophe Staudinger  

C'est le commentaire rédigé par Alain Goirand que nous reproduisons  :

Plus qu'à des considérations purement techniques c'est sur la force évocatrice qu'a suscité pour moi cette photo que je vais m'attarder.

De l'art de la pause longue : Christophe affectionne particulièrement les prises de vues nocturnes. Il est clair que c'est un domaine où il excelle. La photo qu'il nous propose est issue de sa série manège en folie. Le sujet principal saute au yeux, une grande roue lancée dans un tourbillon qui donnerai le vertige.

Immanquablement à la vue d'une grande roue je ne peux pas ne pas songer au film « Le Troisième Homme" alors qu'Orson Welles menace John Cotton dans la Vienne d'après guerre… et la réplique culte « L'Italie des Borgia a connu trente ans de terreur, de sang, mais en sont sortis Michel-Ange, Léonard de Vinci et la Renaissance. La Suisse a connu la fraternité et cinq cents ans de démocratie. Et ça a donné quoi ? Le "coucou" ! » Il y a là tout le cynisme et l'ambiance permissive du sortir de la guerre.

Lire la suite...
 QHP du 11 février : Abandon hivernal, par Patrick Stiegler  

C'est le commentaire de Gilles Texier que nous avons choisi pour  étoffer ce compte-rendu : il faut dire que c'est le seul que nous avons reçu par écrit, un écrit très ... clairvoyant, documenté et ce qui ne gâche rien plein d'humour et d'empathie.

Le brouillard c'est la tarte à la crème de la photographie affirme Léon Carabeux dans son ouvrage "L'optique pour les aveugles". 
Notez que dans l'expression il y a "tarte" tant il est vrai que la plupart des photos sur le sujet appartiennent à cette catégorie. Mais il y a crème aussi, ce qui laisse à penser que certaines en réchappent. Examinons donc la photo que Patrick soumet à notre œil critique. Une fois ouverte j'ai tout de suite senti qu'elle me renvoyait à quelque chose d'intime. J'ai donc décidé de l'afficher quelques temps en fond d'écran et d'attendre... Il a fallu peu de temps pour que me revienne en mémoire le poème de Guillaume Apollinaire : " Automne " et ce vers : "Oh l'automne l'automne a fait mourir l'été...". S'il fallait donner un titre à cette photo ce vers, pour moi, ferait l'affaire.
Ceci débouche sur une première lecture d'ensemble.
 L'automne est déjà bien avancé, le sol est détrempé et l'arbre au coin a du mal à retenir les quelques feuilles qui lui restent. Il a plu en abondance (les barques au premier plan sont remplies d'eau). Le brouillard est de ceux qui ne se lèvent pas, même au meilleur de la journée. D'où la profonde nostalgie, pour ne pas dire le spleen qui se dégage de cette scène. Une seconde lecture, symbolique celle-là, peut être risquée en illustration de l'axe du temps.

Lire la suite...
Un Salon de Photographie à Strasbourg : Révélateur de talents

Le premier salon de photographie de Strasbourg se tiendra à la résidence du Collège Doctoral Européen du 18 au 26 avril. Une vingtaine d'amateurs de la région a été sélectionnée (parmi lesquels figurent deux membres éminents du Clubphotograff'). C'est d'abord l'originalité des regards portés par ces photographes qui leur a valu d'être remarqués par l'équipe de sélection, ce qui promet une belle exposition d'autant que le choix du lieu permettra un parcours et une mise en scène étudiés et adaptés.

Le Photographe Invité Martin Karplus ne sera pas non plus un inconnu pour nos lecteurs puisque nous lui avions consacré un article quand nous avions appris son accession au Prix Nobel en 2013.

L'entrée du Salon sera libre et il n'est pas soutenu par de grands annonceurs. Les organisateurs ont choisi d'allier au bénévolat un mode de soutien moderne : collecter des dons pour l'aboutissement de leur projet en le présentant sur un site de financement participatif. L'enthousiasme et l'énergie du collectif d'organisation et surtout le but poursuivi et son originalité valent bien qu'on y consacre un peu de temps et d'argent.

Toutes les infos sur cette manifestation

 

 QHP du 28 janvier : Départ, par Roland Jacquet 

« Au début, j’ai bien aimé..."

C’est ce que l’on répond parfois quand on vous demande : «Comment t’as trouvé, ce film ?». Et bien, c’est exactement ce que j’ai ressenti en découvrant la photo de Roland. Lorsque j’ai découvert la photo qui était attachée au courriel d’«invitation à évaluation» de Roland, mon «courrielleur» ne m’en a montré que la moitié haute. «Woaou !», me suis-je dis, «pas mal, la photo !». Puis j’ai double-cliqué sur la photo, et elle s’est alors affichée en plein écran. «Mouais, pas si terrible que ça», me suis-je confié à moi-même…
Pour ma part, c’est souvent ma première impression qui s’avère être la bonne, mais pas toujours, quand même… Voilà Roland un peu rassuré !
J’aime bien la partie haute de l’image :

Lire la suite...

Page 4 sur 29

Vous êtes ici : Accueil